• Pauline Miranda

Comment apprendre la pharmacopée chinoise?



Je me souviendrais toujours de mes premiers cours en pharmacopée chinoise et de ce sentiment ambivalent qui m’a habité bien longtemps. J’étais en adoration pour la façon dont les formules de plantes étaient construites et ajustées, la sidérée devant la liste interminable de substances retranscrite en pinyin (la transcription phonétique du chinois) qu’il fallait apprendre par coeur comme un solfège pour espérer composer une formule de plante un jour honorablement.

Comment retenir toutes ces informations ? Au cours des mon long parcours d’étudiante j’ai pu essayer de nombreuses méthodes que j’ai eu envie partager avec vous. J’espère que ce modeste article vous aidera à trouver celles qui vous parlent le plus.



Mes 13 méthodes testées (mais pas toujours approuvée )



1. Le système des cartes (flashcards)


Les flash cards en version numérique. C'est ma méthode favorite.

Différentes applications, souvent gratuites, sont téléchargeables sur téléphone, tablette, ordinateur. J’utilise Ankidroid, mais d’autres sont certainement aussi valables.


Il vous suffit de créer des paquets de cartes avec un thème principal. Je vous déconseille de créer beaucoup de paquets de cartes, par exemple, ne vous lancez pas dans les sous-catégories de plantes telles que « libère le biao », puis « clarifie la chaleur interne », car la plupart des applications ne supportent qu’une bonne vingtaine de paquets et ça ne suffira pas pour nous ! ( j'ai essayé avant vous :))


Envisagez plutôt :

1) les drogues principales pour traiter un problème (que l'on appelle souvent les yaoyao)

ex : Cang er zi=> Sinusite

2) les posologies particulières (soit infime, soit importante)

ex : Xi Xin 1 à 3 gr.

shu di : 9 à 30gr.

3) les principes fondamentaux de l’usage des plantes

- rôle de chacune selon une vision politique (empereur, ministre, assistant…), les saveurs, les tropismes, les modes de préparation quand ils retirent une toxicité ou quand ils modifient l’indication d’une drogue,


4) Les fiches détaillées de toutes les substances.


Ça vous fait 4 ( très gros) paquets.


La version manuelle vous branche davantage ? Voici le lien vers une vidéo de l'Université de Strasbourg pour faire votre mémory card avec des boites en carton. ( bien moins pratique dans les transports néanmoins)


2. Faire ses préparations


Des baumes, des cataplasmes, des pilules, des macérations dans l'alcool pour usage externe ou interne. Il existe pas mal de ressources à ce sujet. Vous pouvez consulter l'excellent ouvrage de Tom Bisio, dans son livre A Touth from a tiger's mooth ou bien la page facebook Making Chinese Medicinals de Lorraine Wilcox. C'est une approche par les autres sens pour créer vos produits, et en faire profiter bien du monde.


3. Un herbier


Certains apprécieront de pouvoir visualiser les substances, pour mieux les apprendre. Il existe des kits étudiants chez certains fournisseurs. Vous pouvez sinon les commander individuellement selon une liste des ingrédients principaux que vous aurez prédéfinies. Certaines substances sont onéreuses, vérifiez bien le prix avant de commander. Je vous conseille de ne pas dépasser 50.. C’est déjà un budget et il faut bien les stocker quelque part !


4. Son petit jardin


On peut commencer simplement, la première que j'ai faite, c'était un gingembre. Il commençait à germer, car je ne l'avais pas utilisé à temps... Très jolie fleur sur ma balconnière cet été-là...

Nous avons la chance d'avoir La pépinière des carlines qui s'est intéressée à nos produits et vend des plantes de la pharmacopée que vous pourrez voir grandir chez vous !


5. Afficher des listes sur les murs de l'appartement


J’ai tapissé mon appartement des listes de drogues classées par catégories sur les murs de la maison. Cela n’a jamais fonctionné pour moi. Elles étaient devenues un élément du décor.., et bien évidemment mes amis m'ont trouvé encore plus "perchée" qu'avant!


6. Dessiner.


De temps à autre, pourquoi ne pas dessiner ces jolies plantes, avec les indications à côté ? Attention à ne pas abuser de ce jeu-là, cela peut devenir très chronophage, tout en vous laissant bonne conscience pendant que les jours approchent de la date finale de votre examen... Mouahahah.

7. Faire une chanson.


Cet après-midi là , sur sa terrasse gorgée de soleil, on étudiait les substances qui " clarifient la chaleur interne". La première de cette catégorie était shi gao ( gypsum). Impossible à retenir, je pense qu'on était en saturation. On a alors trouvé une application smartphone qui créait des chansons à partir des paroles que l'on dictait. On s'est pris un bon fou rire en écoutant le remix des indications de shigao et on n'a jamais oublié les indications de cette substance minérale.


8. le classique


Qui fonctionne très bien... fermer le livre et répéter ce qu’on vient de lire.

Réviser avec un camarade !, des sessions de questions-réponses avec un thème et un temps prédéfini, à distance ou pas !


9. Faire des jeux de mots, et se créer des histoires .


Par exemple mu li m’a toujours fait penser à « moule », et c’est en réalité la poudre de la coquille d’huitre. Elle "calme le shen en l’ancrant par sa lourdeur". Je me représentais le shen comme un petit bonhomme, j’imagine alors ce petit bonhomme se promenant de manière complètement agitée, un peu foufou sur le bord de mer, puis une huitre géante sortir de l’eau qui se jette en dehors de la mer et finalement tomber dessus pour le calmer.

=> mu li => calme l’esprit par sa lourdeur.


10) Les cartes heuristiques


Assez intéressant pour mémoriser les catégories et les sous catégories ! C’est d'ailleurs une étape très importante parce que cela nous donne déjà des pistes sur la façon dont il faudra orienter notre interrogatoire et notre observation pendant une séance. Voici un exemple avec l'application mi mind.

Très facile en version manuelle aussi







11) L'application ultra efficace TCM AID


Je vous la recommande ++. Super base de données. Bien plus léger qu'un atlas !

Elle propose une partie quizz, et apprendre en s'amusant ça marche tellement mieux.

( Merci Fabrice )
























12) Faire ses recettes maison


Certaines substances sont utilisées communément en Asie et en Europe (cong bai, ju hua, da zao, shan yao, gui zhi, gan cao, fu mai, chen pi,sheng jiang …). Pensez à les utiliser quand vous avez besoin, cela vous aidera à les mémoriser plus facilement.


13) les stages cliniques, ou d’observation


Je vais vous raconter ma petite histoire à ce sujet.

Après de nombreuses années à patauger dans la soupe chinoise j’ai eu très envie de faire un stage en Chine. J'en avais déjà suivi plusieurs en France. Je ne savais pas vraiment comment m’y prendre, rien n’était organisé dans mon parcours, les autres écoles organisaient parfois de stages, mais pour un budget que je n’avais pas à ce moment-là. Je ne parlais pas chinois, et je n’étais pas encore très proche de personnes bilingues.

J’ai écrit à un français qui pratiquait en Chine par les réseaux sociaux, en me disant , bon au pire il ne voudra pas me recevoir so what ? Rien à perdre :)

Sa réponse pour m'accueillir fut positive et quelques emails plus tard, je me trouvai s sur le tarmac de l’aéroport de Chengdu. Je ne détaillerai pas le stage ici que j’ai trouvé génialissime. En revanche, ce qui aurait pu être mieux c’est que je connaisse mes points. vant d'y aller ! Ce qui n’était pas DU TOUT le cas. Je devais connaitre zusanli ( 36E) et Hegu (4GI) ouahou !!

Oui, cette année-là avait été très chargée et je n’avais pas réussi à mettre en priorité l’étude, la fainéantise avait dû faire son chemin aussi. Ne le nions pas !

J’ai donc vu plein de points piqués, mais je n’ai pas compris le raisonnement qui sous-tendait leurs associations, mais je sais qu'en rentrant en France, j'étais très motivée pour apprendre et la tête remplie de souvenir de ce stage là, m''a vraiment aidé à m'y mettre à fond.




J'espère que cet article vous est utile, n'hésitez pas à la transférer à vos amis étudiants qui pourraient en avoir besoin. Partagez avec moi les méthodes et les astuces que vous avez utilisées, j'en suis curieuse et friande !




184 vues0 commentaire